La technologie va faire basculer notre civilisation voire notre espèce… mais avons-nous pris le temps de la réflexion ?

//
Comment0
/

Les innovations numériques les plus déterminantes du moment (sachant qu’il existe des game-changers autres que le numérique) sont parfaitement résumées dans cet article de Monsieur Michael Spencer :

https://www.linkedin.com/pulse/most-disruptive-tech-trends-2017-michael-spencer

Le progrès technologique a très clairement amélioré notre sécurité et notre qualité de vie, dans des proportions inespérées (bien que nous n’étions pas loin de l’autodestruction quasiment tout au long du 20ème siècle). Cependant il semblerait également que le progrès échappe de plus en plus à notre emprise (fuites massives de données, perte de vie privée, cybercriminalité, désinformation, pollution de l’air de l’eau et des sols…).

Du coup, en réaction à l’article enthousiaste (à juste titre) de Monsieur Spencer, nous nous permettons de soulever quelques questions :

  • Comment retourner la tendance à l’isolement croissant des individus et à la perte de lien social ?
  • Que savons-nous du risque d’addiction et des effets psychologiques de technologies comme la Réalité Virtuelle ?
  • Sommes-nous prêts pour l’automatisation massive de main d’oeuvre en aussi peu de temps, notamment par l’impression 3D et l’Intelligence Artificielle ? (nous ne ratons jamais une occasion de renvoyer vers cet excellent film de 15 minutes)
  • Qu’impliquent ces innovations en termes de nouveaux moyens d’action et d’organisation des réseaux criminels ?
  • Comment maintenons-nous les machines au service de l’Homme, alors que la tendance semble aller dans le sens inverse ?
  • Contre toute attente, ces nouvelles technologies pourraient-elles permettre de rétablir le lien entre l’Homme et la Nature et éveiller la conscience d’un monde fini ?

Au Bhoutan, pays reconnu dans de nombreux classements comme l’un des plus heureux au monde, l’introduction de chaque technologie fait l’objet d’un débat public et d’une réflexion approfondie. Ainsi l’introduction de la télévision a pris plusieurs décennies de discussions avant d’être validée autour de la conclusion suivante : « dans la philosophie bouddhiste nous pensons que la vie n’est qu’illusion, or qu’est-ce qui est plus illusoire que la télévision ? ». Cela semble en effet cohérent.